visu 16  vaccin newsletter.jpg

Vous trouverez sur ce site les dernières informations relatives à la campagne de vaccination en Wallonie

https://www.wallonie.be/fr/actualites/covid-19-strategie-de-vaccination

https://www.jemevaccine.be/

Veuillez également consulter notre site de référence fiable et rédigé par des médecins généralistes: 

http://www.mongeneraliste.be/accueil-v/nos-dossiers/covid-19-toutes-les-infos (rubrique covid-19: Guide pratique de vaccination). 

Nous invitons tous nos patients qui ont des craintes sur la vaccination COVID à nous envoyer leurs questions sur l’adresse : vaccination@mmottignies.be , nous essayerons d’y répondre dans les plus brefs délais

 

Vaccination contre le Covid-19 en Wallonie : organisation de la                « campagne d’automne » 2022

Cette campagne automnale visera prioritairement les personnes les plus fragilisées et exposées, à savoir : les personnes immunodéprimées, celles de 65 ans et plus, les résidents des structures d’hébergement (maisons de repos, handicap, santé mentale) les professionnels de la santé et les 50-64 ans. Une attention particulière sera également accordée aux femmes enceintes.

Le reste de la population de 18 ans et plus pourra ensuite se faire vacciner sur base volontaire.

Chaque personne qui remplit les durées requises entre deux injections (idéalement 6 mois) pourra donc recevoir ce booster très efficace contre les formes graves du covid-19.

Cette campagne de vaccination automnale sera également l’occasion d’encourager toute personne ne disposant pas encore d’une protection vaccinale optimale à recevoir sa première vaccination ou son premier booster.


En pratique:

La nouvelle campagne wallonne de vaccination démarrera la semaine du 5 septembre.

Au total, elle devrait s’étendre sur une période d’environ 8 semaines afin de se donner les meilleures chances de se protéger et de traverser la période automne-hiver le plus sereinement possible.

Concrètement, les personnes de plus de 65 ans, les immunodéprimés, le personnel des maisons de repos ainsi que le personnel du secteur de la santé recevront, fin août, une invitation pour aller se faire vacciner prioritairement dès début septembre. Cette première phase de vaccination devrait s’étendre sur environ quatre semaines.

En parallèle, une information spécifique sera diffusée à l’attention des femmes enceintes afin de les encourager à prendre rendez-vous directement en téléphonant à l’AVIQ, au 071/31.34.93. (accessible du lundi au vendredi de 8h à 17h).

Dans un second temps, les personnes de 50 à 64 ans recevront une invitation pour aller se faire vacciner.

La possibilité sera ensuite offerte à la population de 18 ans et plus d’aller chercher sa dose booster pour maintenir une protection élevée contre les formes graves de la maladie. Cette catégorie de personnes ne recevra pas d’invitation. Elle pourra aller se faire vacciner, sur base volontaire, c’est-à-dire en prenant directement rendez-vous dans un des lieux de vaccination.

La plateforme QVAX sera réactivée afin de permettre aux personnes désireuses d’être vaccinées plus vite afin de pouvoir être appelées en cas de plages disponibles.


La logistique.

Pour garantir une possibilité de vaccination de proximité à chaque citoyen.ne, la Wallonie va de nouveau renforcer le maillage des lieux de vaccination. Pour rappel, pendant la période des vacances d’été, 5 centres de vaccination restent ouverts.

Toutes les informations (lieux, mode de prise de rendez-vous, conditions, etc.) sont disponibles et sont adaptées en permanence sur le site www.jemevaccine.be ou via l’AVIQ au 071/31.34.93 (accessible du lundi au vendredi de 8h à 17h).

Capture.PNG
 
Capture.PNG
Capture 2.PNG

1Au 05.01.22, on compte, 8 millions de doses administrées aux enfants entre 5 et 11 ans aux USA (entre le 4 novembre et le 16 décembre 2021). (source CDC)

2Événements indésirables chez les enfants âgés de 5 à 11 ans après la vaccination par COVID-19 (CDC) et Recommandation pour l'utilisation du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 chez les enfants âgés de 5 à 11 ans. (CDC)

Cas de myocardites beaucoup moins élevés chez les enfants de 5-11 ans que chez les ados de 12-17 ans (voir dia 13 du document du CDC).

3Ils comprennent la douleur au site d'injection, la fatigue, les maux de tête, la rougeur et le gonflement au site d'injection, les douleurs musculaires et les frissons. (source CDC).

4Voir ce document de l'ECDC.

5Des lacunes et incertitudes subsistent, comme les données relatives aux myocardites et péricardites dans un groupe plus important d'enfants (5-11 ans) qui sont rares pour le moment ; la protection de la vaccination contre le MIS-C ; l'impact de l'infection naturelle ; la vaccination et le déclin de l'efficacité du vaccin et l'émergence de nouveaux variants préoccupants, comme le variant Omicron, sur l'impact de la vaccination. (voir l'avis du CSS).

 

Vaccination pour les 12-15 ans

Sur base d'un avis favorable du Conseil supérieur de la santé et de plusieurs experts scientifiques, les Ministres de la Santé publique ont marqué leur accord à la vaccination de tous les jeunes de 12 à 15 ans, sur une base volontaire et sous réserve de l’accord parental (ou du tuteur légal).

La vaccination sera effectuée avec le vaccin Pfizer/BioNTech, le seul à avoir reçu l'autorisation de l'Agence européenne des médicaments pour être administré à ce groupe d'âge.

Quelques 176 000 courriers seront envoyés aux familles concernées.

En Wallonie, les jeunes de 12 à 15 ans désireux de se faire vacciner pourront venir accompagnés de leur(s) parent(s) dans les centres de vaccination dès le lundi 12 juillet.

Les modalités de rendez-vous suivantes sont d'application :

  • Un code de vaccination sera disponible et activable dans le courrier d'information qui sera envoyé. Sur cette base, les prises de rendez-vous pourront se faire en ligne via le site www.jemevaccine.be ;

  • Il est aussi possible d'aller sur www.myhealthviewer.be pour activer le code de vaccination du/des jeune.s à vacciner (via notamment son lecteur de carte d'identité) et prendre rendez-vous en ligne ;

  • Il est également possible de prendre rendez-vous via le call center gratuit vaccination 0800 45.019.

Bien que ce vaccin soit recommandé par le Conseil supérieur de la santé, nous invitons nos patients et leurs parents à venir en discuter au préalable avec son médecin

L’implication active des parents et/ou responsables légaux est fondamentale pour apporter toutes les réponses adéquates aux questions et éviter au maximum toutes formes de pressions extérieures directes ou indirectes, positives ou négatives, par rapport à la vaccination contre la COVID-19. 

Une compréhension complète des parents du concept de bénéfice /risque est fondamentale.  Nous souhaitons expliquer les avantages et inconvénients de la manière la plus claire possible afin de garantir aux personnes le principe du consentement éclairé. 

sources: 

https://www.health.belgium.be/fr/avis-9655-vaccination-contre-le-sars-cov-2-partir-de-12-ans

https://www.wallonie.be/fr/actualites/vaccination-des-jeunes-de-12-15-ans-modalites-pratiques

Vaccination pour les 16-18 ans
  • La Wallonie envoie, depuis le 14 juin,  des invitations à la vaccination à tous les 16-17 ans (84 000 personnes). 

La CIM Santé publique a donné son feu vert au principe de la vaccination des 16-17 ans avec le vaccin Pfizer. 

La Conférence interministérielle (CIM) Santé publique s’est accordée sur le principe de permettre la vaccination contre le COVID-19 aux jeunes de 16 et 17 ans,

Le vaccin Pfizer, qui a reçu l'approbation de l'Agence européenne des Médicaments (EMA) pour cette tranche d'âge, sera utilisé.

Au début de cette année, les stagiaires de 16-17 ans en formation dans des maisons de repos ont déjà pu bénéficier de ce vaccin.

La vaccination de cette tranche d’âge sera réalisée dans la foulée de celle des jeunes de 18 ans. 


Les adolescents de 16 à 17 ans les plus à risque (dits “avec comorbidité”) se feront vacciner en priorité.


En vertu de la loi sur les droits des patients, ces jeunes sont autorisés à décider eux-mêmes de se faire vacciner. Le consentement des parents n'est pas nécessaire car, dans cette tranche d’âge, on reconnaît à l'adolescent la « majorité médicale ». Il est considéré comme capable de prendre cette décision lui-même.


La CIM demande à la Task Force – en tenant compte de ce qui est fait dans les états-membres européens - d'étudier si et comment il est souhaitable et possible de permettre aux jeunes âgés de 18 à 40 ans de faire un choix éclairé en faveur d’une vaccination avec le J&J ou l'Astra-Zeneca. Cela permettrait aux citoyens de faire ce choix sur une base volontaire en vue de se faire vacciner.

« Sur une base volontaire » signifie que toute personne qui n'opte pas pour cette solution pourra néanmoins continuer de bénéficier d’un vaccin à ARNm.

sources: https://www.health.belgium.be/fr/news/cim-sante-publique-7

 
 

Des doutes, des questions? un outil de réflexion

 

La vaccination n'est pas obligatoire !

Il s'agit d'un choix personnel qui prend en compte les risques et les bénéfices individuels et l'intérêt collectif.

 

Pour ceux qui se posent des questions sur les risques et les bénéfices individuels du vaccin anti-covid (quel intérêt pour moi individuellement ?) voici un superbe outil :

https://cress-umr1153.fr/covid_vaccines/

Il vous permet de cocher les données (age, sexe, vaccin proposé) et de voir quels sont vos risque avec le covid vs avec le vaccin.

Si vous restez néanmoins avec des doutes et des questions, n'hésitez pas à demander une consultation "doutes vaccination" auprès de votre médecin. 

Sources : Polack et al. NEJM 2020 / Baden et al. NEJM 2020. Voir page Méthodes

 

La vaccination pour les personnes en transit ou en grande précarité

L'AVIQ , en collaboration avec le Relais Social, a mis en place une stratégie pour faciliter la vaccination pour toutes les personnes en transit ou en grande précarité ne recevant pas de convocation (sans-abri, personnes en situation irrégulière, migrants) et qui souhaitent se faire vacciner.

La maison médicale Espace Santé en collaboration avec d'autres acteurs du relais social BW peut organiser une vaccination de manière confidentielle.  Pour les migrants, des solutions qui répondent à leurs besoins peuvent exister .

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'information : espacesante@mmottignies.be 

Pour les ressortissants Belges ayant été vaccinés à l’étranger (Hors Europe), ils doivent contacter le consulat du pays dans lequel ils ont été vaccinés afin de créer le pass vaccinal Européen.  Pour toute question n'hésitez pas à contacter l'AVIQ au :  071 / 31 34 93